Le Convivial Café avec la participation de bd BOUM vous propose dans le cadre de la 37° edition du festival , une rencontre dédicace avec les auteurs Sylvain GACHE et Richard GUERINEAU le 20 novembre 2020 à partir de 19 h .

  L'histoire :
Dublin, 21 novembre 1920. Le stade de Croke Park, véritable enceinte des sports traditionnels irlandais, accueille une rencontre de football gaélique. Mais le matin même, le Cairo Gang, une entité secrète composée d’espions anglais chargés d’éliminer les indépendantistes irlandais, est littéralement décimé par les Douze Apôtres, une unité de l’IRA dirigée par Michael Collins. Persuadés que les assassins se cachent parmi les spectateurs de la rencontre de football, les paramilitaires britanniques vont pénétrer dans le stade pour y perpétrer un véritable massacre... Plus de 80 ans plus tard, en 2007, lors du tournoi des Six Nations, les matchs de rugby doivent être délocalisés pour la première fois à Croke Park. Hasard du tirage au sort, c’est l’Angleterre qui vient y affronter les favoris : l’Irlande. Et l’idée d’entendre le God Save the Queen résonner au cœur même des lieux de la tragédie ravive pour pas mal de monde la douloureuse histoire du Bloody Sunday de 1920...

C’est le 21 novembre 1920 qu’a eu lieu le premier "Bloody Sunday", avec le massacre de Croke Park, lorsque les paramilitaires britanniques ont tiré sur les spectateurs et les joueurs.

Sylvain Gâche s’attache à mettre en avant les tenants et les aboutissants du conflit entre l’Irlande et l’Angleterre dans les milieux populaires, jusque dans les sphères politiques... et même sportives ! Ainsi, on prend vite conscience que le match de rugby du 24 février 2007 à Croke Park entre les deux « frères ennemis » était d’une importance capitale pour les deux équipes, qui portaient derrière elles tout l’orgueil de leurs nations respectives. La mise en perspective des évènements qui ont déclenché la tuerie de 1920 et cette rencontre sportive teintée de réconciliation et d’émotion prend donc tout son sens au fil du récit bien ficelée et ô combien intéressant. En ce qui concerne les illustrations, le trait de Richard Guérineau est plutôt fin et permet au lectorat de rentrer facilement dans ce Croke Park racé et haut en couleurs... Irlandaises ! En définitive, le tandem Gâche / Guérineau réussit à mettre en avant le premier Bloody Sunday de 1920, un pan de l’histoire de Irlande peu connu du grand-public, tout en mettant en parallèle la lutte pour l’indépendance au travers du temps et les « réconciliations sportives » entre les irlandais et les anglais. Derrière cette bande-dessinée intéressante se trouve la petite histoire dans la grande Histoire de toute une nation.