Hervé le Tellier, Joconde jusqu’à 100, Editions Nous

   

La Joconde n’a rien fait à Hervé Le Tellier qui l’autorise à la traiter ainsi. Queneau et ses Exercices de style aurait-il toléré un tel manque de respect, lui qui fut le gardien zélé des traditions et du bon goût ? Joconde jusqu’à 100, c’est 99 + 1 points de vue iconoclastes sur une pauvre fille qui n’a pas mérité ça, c’est sûr ! [Source : Site de l'éditeur]

Fin
 Tanguy Viel, Insoupçonnable, Minuit

   Sam est le frère de Lise.
Du moins c'est ce que tout le monde croit quand Lise se marie avec Henri. Mais c'est surtout Henri qui doit le croire, pour que Sam et Lise puissent réussir leur mauvais coup. Seulement Henri aussi a un frère, un vrai cette fois, et qui s'appelle Edouard. Or même vrai on peut être un faux frère.

Présentation de l'éditeur
Faut-il priver le lecteur du bonheur de découvrir, détail après détail, le fin mot - s'il existe vraiment - de cette machination " à double fond ", comme les valises en apparence insoupçonnables et dissimulatrices d'inquiétants secrets? Certainement pas. Et, pourtant, tout révéler d'emblée n'aurait pas une importance capitale, car on n'est pas, avec Insoupçonnable, dans l'une de ces intrigues policières où connaître à l'avance certaines clés, voire le dénouement, gâche le plaisir. Comme dans ses trois autres romans, Tanguy Viel, qui sait construire un suspense et ne s'en prive pas, s'intéresse plus profondément à autre chose qu'à ce schéma narratif. Aux atmosphères, qu'il sait remarquablement créer, aux lieux - la mer est souvent présente, est-ce parce qu'il est né à Brest ? -, aux objets, aux comportements effrayants, inimaginables, que peuvent avoir des gens au premier abord anodins, à leurs manies, à leurs secrets de famille, à leurs désirs inavouables. Un mariage chic au bord de la mer : joli début. Ne pas s'y fier. Le narrateur, Sam, vient d'être témoin au mariage de sa soeur Lise, avec un homme riche qui a 50 ans - le double de son âge. Henri Delamare, le marié, veuf depuis quelque temps, possède une fortune familiale, qu'il a su faire fructifier. II est commissaire-priseur. Lise travaillait dans un bar de nuit fréquenté, en toute discrétion, par des messieurs très bien. Elle refusait de faire l'amour, contrairement à d'autres. C'est toutefois avec elle seulement qu'Henri voulait passer ses soirées. Et, un beau jour, il l'a demandée en mariage. Pourquoi a-t-elle accepté, alors qu'elle vivait avec un homme ? C'est toute une partie de l'histoire. On comprend vite que Sam est un frère de pacotille et un véritable amant, celui de Lise, et que ce mariage cache un plan " insoupçonnable ". Encore une affaire de crime parfait, comme le hold-up de L'Absolue perfection du crime devait être parfait et sans une goutte de sang versé. Là non plus, en principe, il n'y aura nulle violence, juste une habile manière de récupérer de l'argent - de quoi rêve-t-on quand on manque d'argent ? - et de filer en Amérique ou plutôt " aux States ", comme dit Lise, tentant d'imiter l'accent des stars américaines. Bien sûr, ça va rater, mais on ne vous dira pas ici comment - et, finalement, Tanguy Viel lui aussi vous demande de le deviner plus encore qu'il ne vous le montre. [Source : site de l'éditeur] 

Fin

 

 

 

 

Gaëlle Josse, Une femme en contre-jour, Editions de la Loupe
  Un jeune homme achète aux enchères un carton de photos qu’il « poste » sur internet. Aux vues des réactions, il comprend qu’il a entre les mains des clichés d’exception, et pourtant, l’auteur des photos, Vivian Maier, est une parfaite inconnue !
Gaëlle Josse retrace la vie de cette américaine d’origine française, au passé chaotique, qui fut nourrice pour survivre. Les témoignages collectés, certains documents disponibles, les photos de l’artiste et enfin l’imagination de Gaëlle Josse donnent une biographie romancée subtile. Comme l’écriture de l’auteur, comme les photos de Vivian Maier !   [Source : site de l'éditeur]

Fin

Aki Shimazaki, Maïmaï, Actes Sud
   La mort subite de la séduisante Mitsuko prend tout le monde par surprise, y compris les clients de sa librairie. Alors que des visiteurs se présentent pour rendre un dernier hommage à sa mère, Tarô, son fils sourd et muet, est préoccupé par certains détails de son histoire familiale. Mais qu’importe. Il est charmé par la beauté naturelle d’une jeune femme venue lui offrir ses condoléances. Tous deux éprouvent rapidement des sentiments si vifs qu’ils désirent s’épouser. Ce bonheur semble complet, rien ne pourrait le compromettre. [Source : site de l'éditeur]

 

Fin

 

Isadora Duncan, Ma vie, Gallimard
  Isadora Duncan n'est pas seulement la danseuse dont l'art, la vie et la mort stupéfièrent le monde. Son autobiographie est un livre savoureux, sincère où l'humour et la passion font un mélange acide. Isadora Duncan dit tout sur ses passions artistiques, morales, intellectuelles, et aussi physiques.
Le 14 septembre 1927, sa longue écharpe se prit dans la roue de sa voiture, sur la promenade des Anglais, à Nice, l'étranglant brutalement. Quelques mois plus tôt elle travaillait encore à ce livre.
[Source : site de l'éditeur]

FinColin Niel, Obia, Actes Sud
     

Une enquête du capitaine Anato en Amazonie française

En ranimant les souvenirs de la guerre civile qui provoqua à la fin des années 1980 le passage de milliers de réfugiés sur les rives françaises du Maroni, Colin Niel nous plonge dans une Guyane qui voudrait tout oublier des spectres de cet oppressant passé. Alors qu’au Suriname les gros bonnets de la drogue ont remplacé les Jungle Commando, le destin de trois jeunes gens va se trouver pris dans le double piège des cartels de la cocaïne et des revenants d’une guérilla perdue. [Source : site de l'éditeur]

Fin

 

 

Sommaire des réunions du modeste Cercle