Elena Ferrante, L'amie prodigieuse, Gallimard

  «Je ne suis pas nostalgique de notre enfance : elle était pleine de violence. C’était la vie, un point c’est tout : et nous grandissions avec l'obligation de la rendre difficile aux autres avant que les autres ne nous la rendent difficile.»
Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu’elles soient douées pour les études, ce n’est pas la voie qui leur est promise. Lila abandonne l’école pour travailler dans l’échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des deux amies se croisent et s’éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, en ébullition.

  Formidable voyage dans l’Italie du boom économique, L’amie prodigieuse est le portrait de deux héroïnes inoubliables qu’Elena Ferrante traque avec passion et tendresse.

 

Elena Ferrante, L'amie prodigieuse II, Le nouveau nom, Gallimard

  «Si rien ne pouvait nous sauver, ni l'argent, ni le corps d'un homme, ni même les études, autant tout détruire immédiatement.»

  Le soir de son mariage, Lila, seize ans, comprend que son mari Stefano l'a trahie en s'associant aux frères Solara, les camorristes qu'elle déteste. De son côté, Elena, la narratrice, poursuit ses études au lycée. Quand l'été arrive, les deux amies partent pour Ischia. L'air de la mer doit aider Lila à prendre des forces afin de donner un fils à Stefano.
  L'amie prodigieuse, Le nouveau nom et Celle qui fuit et celle qui reste sont les trois premiers tomes de la saga d'Elena Ferrante. [Source : site de l'éditeur.]

 

Fin
 
 Catherine Cusset, L'autre qu'on adorait, Gallimard

  «Quand tu penses à ce qui t’arrive, tu as l’impression de te retrouver en plein David Lynch. Blue   Velvet, Twin Peaks. Une ville universitaire, le cadavre d’un garçon de vingt ans, la drogue, la police, une ravissante étudiante, une histoire d’amour entre elle et son professeur deux fois plus âgé : il y a toute la matière pour un scénario formidable.
  Ce n’est pas un film. C’est ta vie.»
  L’autre qu’on adorait fait revivre Thomas, un homme d’une vitalité exubérante qui fut l’amant, puis le proche ami de la narratrice, et qui s’est suicidé à trente-neuf ans aux États-Unis. Ce douzième roman de Catherine Cusset, où l’on retrouve l’intensité psychologique, le style serré et le rythme rapide qui ont fait le succès du Problème avec Jane, de La haine de la famille et d’Un brillant avenir, déroule avec une rare empathie la mécanique implacable d’une descente aux enfers. [Source : site de l'éditeur] 

 

 

Fin

David Vann, Sukkwan Island, Gallmeister

Prix Médicis étranger
  Une île sauvage du Sud de l'Alaska, accessible uniquement par bateau ou par hydravion, tout en forêts humides et montagnes escarpées. C'est dans ce décor que Jim décide d'emmener son fils de treize ans pour y vivre dans une cabane isolée, une année durant. Après une succession d'échecs personnels, il voit là l'occasion de prendre un nouveau départ et de renouer avec ce garçon qu'il connaît si mal. La rigueur de cette vie et les défaillances du père ne tardent pas à transformer ce séjour en cauchemar, et la situation devient vite incontrôlable. Jusqu'au drame violent et imprévisible qui scellera leur destin. Sukkwan Island est une histoire au suspense insoutenable.
  Avec ce roman qui nous entraîne au cœur des ténèbres de l'âme humaine, David Vann s'installe d'emblée parmi les jeunes auteurs américains de tout premier plan. [Source : site de l'éditeur]

 Fin

Paul GADENNE, Bal à Espelette, Actes Sud

Lettres d'un amour triste, trouvées et commentées par Paul Gadenne. [Source : site de l'éditeur]

 Fin

 

 

 

Olivier Le Carrer, Atlas des lieux maudits, Arthaud

Par-delà les continents et les océans, l’Atlas des lieux maudits dresse un inventaire inédit des contrées les plus infréquentables de la planète. De la réserve naturelle de Kasanka en Zambie envahie par des nuées de chauves-souris, au ténébreux phare des disparus d’Eilean Mor perdu dans les îles Flannan, en passant par la sinistre forêt des suicidés d’Aokigahara au Japon ou la diabolique demeure coloniale du 112 Ocean Avenue à Amityville, chacun des quarante lieux recensés renferme une histoire aussi tourmentée que fascinante. Véritable manuel géographique de l’épouvante, cet atlas se feuillette d’une main fébrile, la peur au ventre… [Source : site de l'éditeur]

Fin

 

Joëlle Désiré-Marchand , Alexandra David-Néel, passeur pour notre temps, Le Passeur 

  Le portrait de l’exploratrice Alexandra David-Néel, dont la vie et l’œuvre continuent d’être sources d’inspiration pour nos contemporains.
  « Elle fait partie de ces héros qui donnent de la force et inspirent ceux qui veulent aller au bout de leurs rêves. »

Marie-Madeleine Peyronnet

  En février 1924, Alexandra David-Néel pénétrait à Lhassa, au cœur du Tibet interdit, après une marche de quatre mois à travers de hautes montagnes puis des territoires non cartographiés que l’on croyait peuplés de cannibales. Accompagnée de son fils adoptif Aphur Yongden, elle vécut cette rude expérience en se faisant passer pour une Tibétaine, mendiant sa nourriture comme les pèlerins les plus pauvres du pays. Ce périple clandestin de 2 000 km, exploit sans précédent, la rendit célèbre dans le monde entier.
  Cette voyageuse intrépide présente bien d’autres facettes, moins connues : anarchiste dans sa jeunesse, féministe, bouddhiste bien avant l’arrivée du bouddhisme en Europe, franc-maçonne, cantatrice, journaliste… Esprit libre et douée d’un beau talent d’écriture, elle laissa une œuvre sans cesse rééditée. Sa passion de l’Orient, dont elle fit connaître les coutumes et les religions, resta intacte jusqu’à sa mort à 101 ans. [Source : site de l'éditeur]

 

Fin

Alexandra David-Néel, Le Lama aux cinq sagesses, Pocket 

  Le chemin de la sagesse est semé d’embûches, même pour un enfant dont la naissance est entourée de prodiges. Lorsque Mipam vient au monde, ses parents ont la certitude que leur fils est la réincarnation d’un grand lama. Mais, boudeur et gourmand, le garçon ne manifeste d’abord aucune aptitude particulière. Jusqu’à ce que ses rencontres amicales avec un léopard puis un sage ermite le décident à s’engager sur la voie de la religion. Dès lors, le hasard, les règles sociales du Tibet, mais aussi les lois plus incertaines de l’amour guideront les pas de Mipam, celui qui cherchait le pays où hommes et animaux vivent en paix. [Source : site de l'éditeur]

 

Fin

Alexandra David-Néel, Voyage d’une parisienne à Lhassa, Pocket 

  1924. Pour la première fois, une femme étrangère réussit à entrer dans Lhassa, capitale interdite du Tibet !
Huit mois auront été nécessaires à Alexandra David-Néel pour relever ce défi extraordinaire ! Huit mois d’un long périple à travers les immenses solitudes du « pays des Neiges ». Huit mois d’une vie rude et dangereuse sous l’apparence d’une mendiante tibétaine !
À une époque ou personne ne parle de « raid », c’est une aventure exceptionnelle que nous décrit ici l’auteur ! Elle y ajoute sa propre quête spirituelle, et ce regard fasciné qu’elle porte sur la civilisation tibétaine. [Source : site de l'éditeur]

 

Fin

Ismail Kadaré, Le Firman aveugle et autres nouvelles, Fayard 

Par son écriture prophétique et épique, Ismail Kadaré a révélé sa terre natale : l’Albanie. Le « pays des aigles », trop étroit pour les multitudes de peuples, de langues, de religions qui l’entourent, incarne la tragédie des haines légendaires.
   « À la lecture de ces textes, on reste subjugué par la richesse de l’imagination romanesque, par la complexité de l’analyse et aussi par une prodigieuse fécondité provoquée, peut-on supposer, par l’oppression et la peur. » (Le Monde)
  Ces sept microromans (La Commission des fêtes, Le Firman aveugle, La Chaîne des Hankoni, L’Année noire, Clair de lune, L’Aigle, Trois chants funèbres pour le Kosovo) sont les « paraboles de notre condition » (Le Figaro), et font d’Ismail Kadaré, lauréat du Man Booker Prize 2005, « un des plus grands écrivains vivants » (Technikart). [Source : site de l'éditeur]

 

Fin

 

 

 

 

 

 

 

Sommaire des réunions du modeste Cercle